Comment réussir les ventes sur les marketplaces ?

Pour mieux vendre sur les marketplaces, il faut choisir un bon logiciel et gestionnaire de flux. La plupart des vendeurs utilisent de nos jours Iziflux pour être présents en même temps sur Amazon, Cdiscount, FNAC, eBay, ManoMano, Darty, Rakuten, … Et la raison de cela est simple car cette plateforme est conçue pour remplir les conditions des marketplaces et d’aider les vendeurs à être efficace et à ne pas se noyer.

Parmi les meilleures astuces pour réussir ce genre de business, il y a : l’optimisation du service client, la largeur de l’offre, l’adoption d’une bonne stratégie de prix, l’automatisation de la gestion marketplace et la possession de produits en stock.

Comment mettre à jour les stocks rapidement sur les marketplaces ?

Comme précisé plus haut, l’une des bonnes pratiques à respecter pour performer sur les marketplaces est de toujours avoir les produits en stock. Pas question de se lancer en faisant du drop shipping puisque cette option ne permet pas de se démarquer si les autres vendeurs se sourcent au même endroit. De plus, il ne permet pas d’atteindre le niveau de service souhaité si le vendeur ne maîtrise pas la logistique.

Autrement dit, l’idéal est d’utiliser une solution de gestion marketplaces efficace pour pouvoir mettre à jour les stocks en quasi temps réel, pour récupérer les commandes régulièrement et rapidement et pour gérer celles-ci sans défaut.

Comment sont livrés les produits vendus sur les marketplaces ?

La livraison des produits compte parmi les tâches primordiales qu’il faut mener à bien pour fidéliser la clientèle. Dans le cadre des ventes sur les marketplaces, elle peut être assurée de deux manières : soit le vendeur assure lui-même la livraison au client final, soit il décide de faire expédier ses produits par Amazon FBA ou par C-logistique.

Ici, il convient de noter que Iziflux est compatible avec le logisticien du vendeur et aussi avec ces solutions proposées par Amazon et Cdiscount. Ce qui permet donc aux vendeurs de ne pas avoir de mal à assurer leur logistique et leur service après-vente, quelle que soit l’option qu’ils choisissent.

Comment optimiser et centraliser la gestion catalogue sur les marketplaces ?

Grâce à Iziflux, les vendeurs peuvent automatiser leur gestion catalogue Marketplace et la centraliser vers leur back office. C’est en effet une solution clé en main qui permet de réaliser le paramétrage via une solution appelée « izimapping». Elle offre aux vendeurs la possibilité de démarrer leurs ventes sur n’importe quelle marketplace, et cela, de manière rapide et efficace.

Entre autres, Iziflux permet : de créer systématiquement et automatiquement sur les marketplaces et sur les comparateurs de prix les produits que les vendeurs ajoutent sur leur site e-commerce ; de paramétrer les flux produits une seule fois et d’optimiser le temps de paramétrage initial.

Quels outils pour accélérer le business sur les marketplaces ?

La concurrence est très rude sur les marketplaces. Ainsi, les vendeurs doivent donc agir efficacement pour se démarquer des autres et pour être mieux référencés. Ils doivent justement utiliser des outils dits « accélérateurs de business » pour surveiller leurs concurrents et pour ajuster leur positionnement en permanence.

Et parmi ces accélérateurs de business se trouve la solution de veille des prix  proposée par Iziflux. C’est un outil développé en continu par la plateforme. Il permet d’assurer la gestion des prix sur les places de marché et il est considéré en ce moment comme l’un des  leaders dans le repricing dynamique sur les marketplaces.

Comment vendre en même temps sur plusieurs marketplaces ?

Il est à savoir qu’il existe actuellement plus de 100 marketplaces en France et aussi de nombreuses marketplaces à l’international. Ces plateformes sont de type généraliste ou spécialiste et elles se lancent dans quasiment tous les secteurs : sport, produits alimentaires, mode, beauté, produits High Tech, ustensiles de cuisine, électroménagers, matériels de bricolage, objets déco, …

Le petit souci c’est que certaines d’entre elles n’acceptent pas les langues étrangères et demandent aux vendeurs de traduire leur catalogue dans une autre langue. Du coup, ces derniers doivent donc trouver une solution efficace pour bénéficier d’une traduction automatique et pour pouvoir vendre sur pratiquement plusieurs marketplaces en même temps.

En choisissant Iziflux, ils peuvent adapter leurs flux aux exigences de chaque marketplace et y exporter facilement leur catalogue produits. Ils peuvent même exporter plusieurs fois par jour leurs stocks et leurs prix tout comme ils peuvent établir des règles de gestion qui leur permettent d’avoir des prix différents selon les pays, les marketplaces, les devises, …

Est-il nécessaire d’avoir un site e-commerce pour utiliser un gestionnaire des flux ?

Iziflux est un gestionnaire de flux de type « plateforme ». Ainsi, la solution  peut donc être utilisée au quotidien comme un outil de gestion totalement autonome et elle n’exige pas aux vendeurs de disposer d’un site e-commerce pour vendre sur les marketplaces.

Cependant , nous constatons que la majorité de nos clients ont choisi  d’avoir un site e-commerce  couplé leur gestionnaire de flux  pour pouvoir transmettre les modifications réalisées sur les produits aux marketplaces

Qu’est-ce que la TVA sur marge sur les marketplaces ?

Le régime de la TVA sur marge ne concerne que les vendeurs de produits reconditionnés ou d’occasion. En fait, il consiste à collecter la TVA sur la marge réalisée pour que les vendeurs n’aient pas à payer à nouveau la TVA sur la totalité du prix de l’article. Et normalement, sa comptabilité se fait en même temps que la comptabilité classique et la mention « TVA sur marge » doit être affichée sur la facture.

Ici, il y a lieu de préciser que la loi autorise aux vendeurs de ne pas afficher le montant de la TVA sur marge sur les marketplaces pour ne pas dévoiler le montant de leur marge et le prix d’achat de leurs produits aux acheteurs. Mais ils sont quand même tenus de spécifier les bases de leur calcul dans leur déclaration de TVA.

Comment ouvrir un compte pour vendre sur les marketplaces comme un pro ?

Avant de vendre sur les marketplaces, les vendeurs doivent ouvrir leur propre compte. Cela peut s’effectuer de deux manières : soit ils remplissent directement le formulaire proposé sur le site de la marketplace, soit ils contactent la marketplace par téléphone ou par email.

Et dans le cas où les marketplaces se mettent à effectuer des vérifications avant de les autoriser à vendre, elles les font passer par l’étape « Know Your Customer » en les demandant de leur fournir des justificatifs d’identité du genre papiers d’identité, Kbis de l’entreprise et coordonnées précises.

Est-il nécessaire d’avoir un site internet pour vendre sur les marketplaces ?

Il est tout à fait possible de faire des ventes importantes sur les marketplaces sans disposer d’un site internet marchand. De plus, le fait d’utiliser une plateforme efficace comme Iziflux permet de vendre sur plusieurs marketplaces à la fois, de gagner un temps considérable dans leur gestion et de minimiser les erreurs manuelles.

Il ne faut pas non plus oublier que Iziflux peut fonctionner avec les solutions de livraison proposées par Amazon et Cdiscount, notamment Amazon FBA et C-Logistique, d’excellentes formules pour démarrer et garantir un service client de qualité.

Quel volume de vente est-il réalisable sur les marketplaces ?

C’est un peu difficile de donner une réponse claire à cette question puisque certains vendeurs arrivent à réaliser des millions d’euros de chiffre d’affaires par an en proposant leurs produits sur les marketplaces, alors que d’autres ne font que des centaines de milliers ou des centaines d’euros par mois.

En fait, il est possible de déduire le nombre de ventes d’un vendeur en regardant son nombre d’évaluations ou son profil sur les marketplaces. Sinon, il n’y a pas de mal non plus à se référer au classement de l’article dans les ventes.

Combien de ventes faut-il pour obtenir une évaluation acheteur sur les marketplaces ?

Les conditions d’obtention d’évaluation acheteur peuvent varier d’une marketplace à une autre. Sur Amazon, par exemple, il faut 50 ventes en moyenne pour récolter une évaluation acheteur. Puis, il a aussi été remarqué que les acheteurs ont tendance à laisser une évaluation quand ils rencontrent un problème avec le vendeur ou le produit.

Autrement dit, ils n’ont donc pas l’habitude de donner leur avis quand ils sont satisfaits du service ou du produit. C’est pour cela que de nombreux vendeurs n’hésitent pas à les relancer pour améliorer leur taux d’évaluation ainsi que leur profil vendeur et pour dissimuler les éventuelles mauvaises notes qu’ils pourraient obtenir.

Est-il nécessaire d’avoir des codes EAN pour vendre sur les marketplaces ?

Il est vraiment nécessaire d’avoir des codes EAN ou European Article Numbering pour identifier un produit, pour éviter les doublons dans les catalogues et pour pouvoir référencer des produits sur les marketplaces. Celles-ci permettent également de récupérer des données et des contenus déjà présents et elles améliorent le référencement naturel dans Google ainsi que le taux de clics.

Toutefois, il est conseillé d’utiliser des EAN officiels, c’est-à-dire des EAN délivrés par  GS1 pour ne pas avoir des soucis avec les marketplaces et pour éviter les erreurs de référencement et d’autres dommages plus graves pour le business.

Quel budget prévoir pour vendre sur les marketplaces ?

Il faut avouer que les frais de ventes peuvent varier d’une marketplace à une autre. Normalement, ils dépendent des différentes fonctionnalités proposées par chaque site et il peut s’agir de frais fixes ou de frais variables.

Les frais fixes sont des frais d’abonnement mensuel ou annuel et ils sont généralement compris entre 30 et 500 euros. Les frais variables, quant à eux, sont calculés suivant le nombre de produits, les frais d’insertion et le volume de ventes.

Combien de temps faut-il pour démarrer une vente sur les marketplaces ?

Le temps de démarrage d’une vente sur les marketplaces dépend généralement de différents facteurs, dont : du temps de réactivité de la marketplace choisie, des démarches exigées par la marketplace choisie, de la situation du vendeur et du nombre de fiches articles à créer.

Si la marketplace met justement beaucoup de temps à répondre à la demande d’intégration d’un vendeur, cela va influer sur le temps de démarrage des ventes. Et il en va de même si le vendeur doit encore utiliser un intégrateur pour interfacer son site e-commerce et pour gérer via des flux.

En outre, le temps de démarrage des ventes peut donc aller de un jour à plusieurs semaines, voire même plusieurs mois selon le type de marketplace et de vendeur.

Y-a-t-il un minimum de produits pour vendre sur les marketplaces ?

Non. Il n’y a pas de nombre de produits minimum recommandé pour vendre sur les marketplaces. Il est possible de démarrer avec quelques produits uniquement tout comme il est possible de se lancer avec des centaines de milliers de produits.

C’est d’ailleurs pour cette raison que vendre sur les marketplaces peut être effectué aussi bien par les grandes enseignes que par les mirco-entreprises et les auto-entrepreneurs. De plus, le plus important c’est d’avoir des références qui se vendent et de proposer des prix compétitifs.

Quelle part des ventes représentent les ventes sur les Marketplaces par rapport aux ventes retail ?

D’après la FEVAD, les ventes sur les marketplaces représentent 34% de ventes globales des sites qui en détiennent. Ce qui constitue déjà une part énorme, mais celle-ci est largement dépassée par les chiffres d’Amazon. En France, les ventes sur cette plateforme représentent 70% des ventes globales et en Inde, 100% des ventes Amazon sont effectuées par les vendeurs de la marketplace.

Pour ce qu’il en est des vendeurs, la part que représentent les marketplaces dans leur activité dépend de leur investissement et de leur stratégie. Certaines entreprises réalisent la totalité de leur chiffre d’affaires sur les marketplaces, tandis que d’autres se servent en même temps de leur propre site internet et ne réalisent que 10 à 30% de leur chiffre d’affaires sur les marketplaces.

Démarrez votre essai gratuit

Profitez dès maintenant d'un essai gratuit et sans engagement durant 60 jours afin de tester notre solution !

100% compatible