Qui peut utiliser un logiciel de flux marketplace ?

Disposer d’un site internet marchand n’est pas obligatoire pour vendre sur les marketplaces. Cela n’est pas exigé par la plupart des marketplaces, mais il s’avère quand même être plus avantageux pour les vendeurs d’en posséder un.

En réalité, le fait d’avoir un site e-commerce prouve que le vendeur peut livrer le client final dans de bonnes conditions. Cependant, il y a lieu d’admettre que de nombreux vendeurs arrivent à faire des ventes importantes sur les marketplaces sans disposer de site internet. Et leur secret ? Ils utilisent un logiciel de flux qui leur permet de vendre sur plusieurs plateformes à la fois, d’assurer la gestion de leur activité et de minimiser les erreurs manuelles.

Ce qui est aussi avantageux avec ce genre de logiciel, c’est le fait qu’il soit compatible avec les solutions proposées par les grandes marketplaces telles qu’Amazon et Cdiscount. Ainsi, il permet donc aux vendeurs de déléguer la livraison et le service client à Amazon FBA ou à C-Logistique pour simplifier leurs tâches et pour garantir des services de qualité aux clients.

Pour les vendeurs qui disposent d’un magasin physique et non d’un magasin en ligne et qui souhaitent exporter leur stock sur les marketplaces, ils peuvent choisir entre deux options : soit ils exportent un fichier de stock quotidien pour mettre à jour les marketplaces, soit ils dédient une partie de leur stock aux marketplaces.

En outre, un logiciel de flux marketplace comme Iziflux permet donc aux vendeurs d’administrer leur activité sur les marketplaces qu’ils aient un site internet marchand ou non. Et cet outil garantit un « seller central multi-marketplaces », c’est-à-dire qu’il permet aux vendeurs de piloter plusieurs marketplaces de manière centralisée.

Est-il nécessaire d’avoir un site e-commerce pour vendre sur les marketplaces ?

Comme précisé plus haut, l’une des bonnes pratiques à respecter pour performer sur les marketplaces est de toujours avoir les produits en stock. Pas question de se lancer en faisant du drop shipping puisque cette option ne permet pas de se démarquer si les autres vendeurs se sourcent au même endroit. De plus, il ne permet pas d’atteindre le niveau de service souhaité si le vendeur ne maîtrise pas la logistique.

Autrement dit, l’idéal est d’utiliser une solution de gestion marketplaces efficace pour pouvoir mettre à jour les stocks en quasi temps réel, pour récupérer les commandes régulièrement et rapidement et pour gérer celles-ci sans défaut.

Quel budget prévoir pour utiliser un gestionnaire de flux marketplace ?

Le prix d’un gestionnaire de flux marketplace varie généralement en fonction du nombre de produits indexés dans le flux. De nos jours, il est possible de trouver un abonnement de plus de 250 euros par mois. Et à cela s’ajoute des commissions sur les ventes chez nos concurrents.

En choisissant Iziflux, il est possible d’acquérir le logiciel de flux à partir de 49 euros par mois, et cela, sans commission. Ce tarif ne change pas  suivant les fonctionnalités choisies dans le logiciel, mais il evolue en fonction du nombre de produits présents dans votre flux de départ.

Quelles sont les démarches à suivre pour mettre en place une gestion de flux e-commerce ?

La mise en place d’une gestion de flux e-commerce passe par plusieurs étapes importantes. Tout d’abord, le vendeur doit télécharger le module du gestionnaire de flux en vérifiant si ce dernier est bien compatible avec la version de son site. Ensuite, il doit paramétrer certains modules suivant les instructions données par le logiciel et ses préférences.

La prochaine étape consiste à paramétrer le flux et à l’optimiser en respectant les règles de mapping simples, les règles de mapping de catégories, les règles de mapping complexes et les autres règles de gestion. Puis, il faut pré-visualiser le flux avant de le diffuser pour repérer les éventuelles erreurs et les corriger en amont.

Qu’entend-on par flux produits pour une marketplace ?

Par définition, un flux produits ou flux de produits est un fichier qui regroupe toutes les informations sur le catalogue produits d’un vendeur. Il permet à ce dernier d’expédier de manière automatisée un catalogue de produits issu de son site e-commerce vers un autre canal, notamment vers une marketplace. Ainsi, il doit être complet et détaillé.

Il convient de noter que les informations contenues dans un flux produits sont classées en deux catégories bien distinctes, dont : les informations descriptives des produits et les informations d’offres. Les informations descriptives des produits ne sont autres que les informations qui révèlent toutes les caractéristiques et particularités des produits proposés à la vente : code EAN, titre, marque, poids, dimensions, couleur, forme, lien d’image, catégorie, mots clés, …

Les informations d’offres, en revanche, sont des informations spécifiques au commerçant : prix de vente, stock disponible, délai et modalités de livraison, garantie, adresse du site e-commerce du vendeur, adresse du magasin physique du vendeur, contact du vendeur, …

Sur les marketplaces, ces deux types d’informations sont placés de manière à pouvoir bien les distinguer. C’est pourquoi les frais de livraison et les coordonnées de l’entreprise ne sont jamais affichés dans les descriptions des articles.

Toutefois, il y a lieu de préciser que ce n’est pas toujours facile de créer un flux produits riche. Souvent, les vendeurs ne disposent que très peu d’informations liées à leurs produits, donc ils ont du mal à intégrer ces derniers sur les marketplaces. Et question format de fichier, le flux produits est généralement présenté sous CSV, mais rien n’empêche aux vendeurs de l’édifier sous XML.

Comment les produits sur les marketplaces sont créés par le gestionnaire de flux ?

Les produits sur les marketplaces sont créés par le gestionnaire de flux suivant des règles de transformation appelées « règles de mapping ». Celles-ci se déclinent en différentes options pour répondre aux besoins des vendeurs, notamment pour optimiser leur flux produits et pour leur permettre de remplir toutes les exigences des places de marché.

Tout d’abord, il y a les règles de mapping simples qui permettent de transférer des données d’un système à un autre de manière automatique et rapide. Elles consistent à mettre en correspondance les champs de plusieurs bases de données afin de faciliter la migration des données, leur intégration et d’autres tâches de gestion des données.

Ensuite, il y a les règles de mapping de catégories qui permettent de recatégoriser les produits du flux. Celles-ci servent principalement à classer les produits par catégorie et à les regrouper avec des produits qui appartiennent à leur secteur : mode, sport, High Tech, déco, cuisine, brico, …

Enfin, il y a les règles de mapping complexes qui permettent de transformer le contenu du flux. Celles-ci permettent entre autres de supprimer le code HTML de la description et de profiter de nombreuses autres fonctionnalités pratiques du genre : « rechercher – remplacer », « supprimer », « concaténer » et « ajouter ». De plus, elles peuvent s’adapter à toutes les situations.

En prenant par exemple le cas du gestionnaire de flux Iziflux, il propose une cinquantaine de fonction qui permettent aux vendeurs de transformer en profondeur leur flux de produits et donc de répondre à toutes les exigences des marketplaces. Il y a lieu de souligner que ce travail des règles ne peut être effectué qu’une seule fois sur la plateforme du gestionnaire de flux et après sa réalisation, les fiches produits seront créés et référencés automatiquement.

Comment les flux de commandes sont traités par le gestionnaire de flux ?

Normalement, le gestionnaire de flux importe les commandes pour centraliser la gestion des commandes. Il reçoit en premier toutes les commandes venant des marketplaces et il les transfère ensuite dans le système de gestion du vendeur, c’est-à-dire dans son ERP ou dans son site internet marchand.

Après cela, le système de gestion du e-commerçant va renvoyer la mise à jour du statut de la commande et le numéro de suivi du colis au gestionnaire de flux et ce dernier va les transmettre à son tour aux marketplaces.

En termes simples, le gestionnaire de flux permet aux vendeurs de centraliser leurs commandes des marketplaces dans leur propre système de gestion et de vendre à distance sur les marketplaces.

Est-il possible de vendre sur plusieurs marketplaces en même temps avec un seul logiciel de flux ?

Le rôle d’un logiciel de flux est de permettre aux vendeurs de référencer un catalogue produits sur les marketplaces. Ainsi, il peut donc aider ces derniers à être présents sur Amazon, Cdiscount, Manonmano, Rakuten, Back Market, Rueducommerce ou eBay. Si besoin, il peut même les permettre de vendre sur plusieurs marketplaces ou sur toutes les marketplaces en même temps tout en leur garantissant de bien meilleures performances de ventes.

En utilisant la gestion de commandes places de marché Iziflux, les vendeurs peuvent centraliser les commandes qu’ils reçoivent des différentes markeplaces et voir leurs stocks décrémentés automatiquement sur chaque place de marché à chaque fois qu’une vente est effectuée.

Le logiciel de gestion de flux Iziflux permet aussi d’adapter le flux du vendeur aux exigences de chaque place de marché et d’y exporter facilement son catalogue produits. Il peut traduire automatiquement les catalogues dans des langues étrangères et il permet aussi d’exporter les stocks plusieurs fois par jour et d’avoir des prix différents suivant les pays, les marketplaces et les devises.

Grâce à ce genre de logiciel, les vendeurs ne vont plus manquer de temps pour effectuer les différentes tâches : mises à jour des stocks, traitements des commandes, mises à jour des prix, livraison, service client, … Cet outil va se charger de tout et il va faire en sorte de rendre l’ingérable gérable.

Plus précisément, toutes les commandes du vendeur seront centralisées dans une seule interface pour le permettre de les traiter en masse, quelles que soient les marketplaces qu’il choisit. Et il en sera de même pour les inventaires des différentes marketplaces, ils seront placés dans un seul fichier. Ainsi, chaque mise à jour de stocks va donc refléter sur toutes les marketplaces où le vendeur est connecté et lorsqu’il fait une vente sur une marketplace, ses stocks vont s’ajuster automatiquement sur les autres marketplaces.

Plus intéressant encore, le logiciel de flux permet aussi aux vendeurs d’optimiser leurs prix. Il va tenir compte de leurs marges, de leurs commissions et de la concurrence pour assurer leur compétitivité. Enfin, il ne faut pas oublier que le logiciel de flux Iziflux peut aussi être connecté au site e-commerce du vendeur. Comme cela, le vendeur peut remonter l’ensemble de ses commandes sur son propre site

Comment mieux vendre sur les marketplaces ?

S’inscrire sur une marketplace et y référencer ses produits ne suffisent pas pour garantir des ventes sur marketplaces réussies. Il faut considérer la très très rude concurrence entre les vendeurs, établir une bonne stratégie dès le départ et se munir des meilleurs outils.

Mis à part cela, il faut également offrir un service client irréprochable en essayant d’obtenir de bonnes statistiques. Puis, il faut vendre des produits qui sont en stock et éviter autant que possible le drop shipping pour améliorer l’expérience client et pour fidéliser les clients.

L’autre critère à ne pas négliger aussi est le prix des produits. Ce n’est justement pas la peine de vendre sur les marketplaces si le vendeur ne songe pas à ajuster constamment ses prix aussi bien à la baisse qu’à la hausse afin de maximiser sa marge et afin de se démarquer de ses concurrents.

Enfin, il faut proposer un très large choix de produits à la vente et ne pas se contenter uniquement des produits qui ne se vendent pas ou d’une sous-section de catalogue pour s’assurer une véritable exposition sur les marketplaces.

Combien de temps faut-il pour démarrer une vente sur les marketplaces ?

Démarrez votre essai gratuit

Profitez dès maintenant d'un essai gratuit et sans engagement durant 60 jours afin de tester notre solution !

100% compatible